samedi 28 mars 2015

"POUR UNE POIGNEE DE DOLLARS", 1964.

Sfida a Texas City, matériel promotionnel Jolly Film, 1964. Ni le titre à venir (Per un pugno di dollari), ni le pseudonyme du réalisateur Sergio Leone (Bob Robertson) ne sont encore définitifs. 



La revue espagnole Fotogramas, tôt dans l'année  1964,  donne une calendrier, très irrégulier cependant, du projet puis  du tournage de Pour une poignée de Dollars :




Fotogramas, N° 796, 17 janvier 1964 : le projet de Pour une poignée de Dollars figure sous le titre de El magnifico extranjero :  Il Magnifico Straniero sur les archives  de la Jolly Film, productrice du film et le projet de synopsis déposé par Sergio Leone  en date du 10 janvier 1964 (tous documents reproduits dans les livrets accompagnant l'édition DVD ou Blu-Ray de Per un pugno di Dollari, Ripley Home Video, 2008.)



Fotogramas, N° 801 du 21 février 1964. (Rubrique : "A sombre de los focos", de Jorge Fiestas). Pour une poignée de Dollars est  alors intitulé Ray el Magnifico. Le tournage est envisagé à Almeria. 




Fotogramas, N° 804 du 13 mars 1964 : une présence nouvelle au générique de El magnifico extranjero,  alias Ray el magnifico : celle de Clint Eastwood. 





Fotogramas, N° 805, du 20 mars 1964. (Rubrique "Flash de Noticias"). La brève souligne, au générique de El magnifico extranjero,  la présence de Margarita Lozano, grande comédienne espagnole vue dans Viridiana de Luis Bunuel (1960). 








Fotogramas, N° 807 du 3 avril 1964.



 La feuille de service  du jeudi 2 avril 1964 indique le départ pour Madrid de Margarita Lozano, qui a terminé les intérieurs romains aux Studios Elios de Rome (feuille de service  reproduite  dans Per un pugno di Dollari, riccordi testimonianze documenti, sous la direction de Giancarlo Mancini, livret d'accompagnement de Per un pugno di Dollari, DVD, Ripley Home Video, 2008.)


Clinton Eastwood. 



L'Unita du 2 avril 1964 mentionne, photographie à l'appui,  dans les studios romains  le tournage de Pour une poignée de Dollars sous le titre Il magnifico Straniero: 




Fotogramas, N° 808 du 10 avril 1964. (Rubrique "Se Rueda...").  L'équipe de Pour une poignée de Dollars, redevenu dans la presse espagnole,  El Magnifico Extranjero est arrivée à Madrid et occupe le Poblado del Oeste Golden City à Hoyo de Manzanares (Madrid). 




Fotogramas, N° 809 du 17 avril 1964. 




Fotogramas, N° 810 du 24 avril 1964.


Marianne Koch, Madrid, avril 1964. 



Fotogramas, N° 811 du 1° mai 1964. (Rubrique "Se Rueda...")

Clint Eastwood et Joseph Egger, dans une séquence tournée aux Grotte di Salone, Rome,  le 2  avril 1964 : une des premières photographies publiées par la presse de Pour une poignée de Dollars.

 La feuille de service du 2 avril, déjà citée,  mentionne ce jour le tournage de la séquence à l'intérieur de la mine. Jo Egger (Piripero)  arrive à Fiumicino à 12 H. 40 et commence à tourner à 15 H. 



Fotogramas, N° 815 du 29 mai 1964.


Margarita Lozano et Wolfgang Lukschy, Golden City.




Fotogramas, N° 815 du 29 mai 1964.


Ce numéro de Fotogramas  informe de la naissance des Studios Balcazar de Barcelone et le tournage confortable, à Almeria, sous le direction de Marcello Baldi de Saul y David dans lequel Gianni Garko interprète formidablement le roi David (un des ses meilleurs rôles). Saul e David  sera diffusé à la télévision française en juillet 1977. On peut le voir sur une  VHS italienne, hélas Panscannée,  ou un médiocre DVD, décadré lui aussi, sorti chez VCI aux USA (2005). 

Du tournage almeriense de Pour une poignée de Dollars, Fotogramas ne fera aucun écho. 




Fotogramas, N° 856 du 12 mars 1965. 



Le dialogue italien de Per un pugno di Dollari, écrit par Tonino Valerii (archives Tonino Valerii, reproduit dans les Actes du 20° Festival international de Montpellier, 23 octobre-1° novembre 1998, Ville de Montpellier, 1998.)







Fotogramas, N° 1036 du 23 août 1968. 

L'article "Clint Eastwood o el mito de un rostro impasible" est illustré par des photographies de Sergio Leone et Clint Eastwood, prises en 1964 à Madrid:  


Clint Eastwood et Sergio Leone, Madrid, avril 1964. 


Clint Eastwood, Madrid, avril 1964.



Clint Eastwood dans les rues de Rome, fin mars-début avril 1964 (Coll. privée). 



Clint Eastwood ne vient pas seul des U.S.A à Rome, il est accompagné de sa doublure habituelle Bill Thompkins. Sa participation au  tournage de Pour une poignée de Dollars  est documentée par Patrick Mc Gilligan dans  Clint Eastwood: Une légende, Nouveau-Monde, 2009 pour la traduction française.


Bill Thompkins, doublure de Clint Eastwood : un petit rôle en lumière dans une courte séquence de Pour une Poignée de Dollars.

Marianne Koch et Bill Thompkins, Pour une poignée de Dollars, Poblado del Oeste Golden City, Hoyo de Manzanares (Madrid), vers avril-mai  1964, photographie d'exploitation Constantin Film, R.F.A., années 60. Au fond l'église du village camouflée par des façades de bois pour en faire la maison des Baxter. 




Bill Thompkins derrière Marianne Koch.



Bill Thompkins double Clint Eastwood dans les canyons de Tabernas (Almeria), mai 1964.


(Photogrammes: DVD Ripley Home Video, 2008).


Quelques ciak du film, nommé encore Ray el Magnifico. Federico G. Larraya, qui a vraisemblablement quitté très vite l'équipe technique,  est cependant  encore et curieusement  mentionné sur le clap: 


Cortijo El Sotillo, San José (Almeria), vers mai 1964.


Poblado del Oeste Golden City, Hoyo de Manzanares (Madrid), vers avril 1964.



L' hacienda andalouse de la  Casa de Campo (Madrid), vers avril 1964.


Sergio Leone au Cortijo El Sotillo, San José (Almeria), vers mai 1964. Le matériel électrique a été prêté par Marcello Baldi qui tourne dans les environs  Saul e David

(Photogrammes: rushes de Per un pugno di Dollari,  DVD Ripley Home Video, 2008).



D'autres rushes de Pour une poignée de Dollars, non disponibles sur le DVD Ripley Home Video, ont été mis gracieusement en ligne par la Cinémathèque de Bologne :

                                                 
                                         

                                         
Dans l'extrait ci-dessus, l'introduction étonnante de Pour une poignée de Dollars, montée mais non utilisée et qui annonce les rapports entre  Blondin (Clint Eastwood) et  Tuco (Eli Wallach) du Bon la Brute et le Truand (1966).






Massimo Dallamano, Sergio Leone, Margarita Lozano et Clint Eastwood, Studios Elios, fin mars 1964.

Clint Eastwood, Grotte di Salone (Rome), vers le 1° ou 2 avril 1964. 



Sergio Leone et son équipe, Poblado del Oeste Golden City, Hoyo de Manzanares (Madrid), vers avril-mai 1964. Tout au fond, l'hacienda des Rodos, en fait le Saloon de la City  déguisé. 



Clint Eastwood. 


Clint Eastwood, dans une belle photographie promotionnelle du film, ressortie années 1970, mais qui vient en réalité de Et pour quelques Dollars de plus...








Por un punado de Dolares (Per un pugno di Dollari), synopsis d'exploitation Izaro Films, Espagne, années 60. 





Por un punado de Dolares (Per un pugno di Dollari), synopsis d'exploitation Izaro Films, Espagne, ressortie années 70, illustration en couleur de Jano. 







Por un punado de Dolares, photographies d'exploitation, Espagne, ressortie années 70.




Set de Golden City, Hoyo de Manzanares (Madrid).


Casa de Campo (Madrid).






Por un punado de Dolares, photographies de presse, Espagne, sans date. 




Marianne Koch, Nino del Arco, Clint Eastwood et Daniel Martin, Cortijo El Sotillo, San José (Almeria), vers mai 1964 : une séquence de nuit américaine dans le film. 





Au cimetière de Golden City, Hoyo de Manzanares (Madrid), vers avril-mai 1964, une autre nuit américaine dans le film. 

Au croisement des directions de l'espace, un point de force : Clint Eastwood, Joe l'Ange Exterminateur, Poblado del Oeste  Golden City, Hoyo de Manzanares (Madrid), vers avril 1964.

Gian-Maria Volonte. 

For a Fistfull of Dollars /Per un pugno di Dollari, photographies de presse, U.S.A. 



Bill Thompkins, Marianne Koch. 


A droite, Mario Brega. 

(Séquence tournée par Franco Giraldi).

Pour une poignée de Dollars, photos Concorde Film. 






Für eine Handvoll Dollar/Per un pugno di Dollari, photographies de presse Tobis, ressortie années 70 ou 80. 






Für eine Handvoll Dollar (Per un pugno di Dollari), photos d'exploitations originales, Constantin Film, années 60.















Für eine Handvoll Dollar (Per un pugno di Dollari), photographies d'exploitation, Tobis, ressorties années 70 ou 80.




Pour une poignée de Dollars, synopsis d'exploitation, France, sans date. 



Pour une poignée de Dollars, synopsis d'exploitation, France, ressortie années 1970. L'image d'un Clint Eastwood dominateur dans le cimetière du Bon, la Brute et le Truand, envahit peu à peu  tout le matériel promotionnel français de Pour une poignée de Dollars



Pour une poignée de Dollars, synopsis d'exploitation, U.G.C., France, ressortie années 70 ou 80. (J'ai vu le film en salles U.G.C. jusqu'en 1983). 











Rio Alberche, Aldea del Fresno (Madrid):
- Pour une poignée de Dollars, 1964.
- Carte postale, vers la fin des années 60 (?).

Pour une poignée de Dollars, photographies d'exploitation U.G.C., France, années 70 ou 80.


La légende, solidement ancrée,  veut que Pour une poignée de Dollars soit sorti, quasiment clandestin, dans un obscur cinéma antique de Florence, fin août 1964. Dans sa biographie officielle de Leone, Sergio Leone, Something to do with Death, 2000, Christopher Frayling reprend cette histoire  savamment entretenue  par le cinéaste  lui-même. 

Mais  il n'en serait rien. Pour une poignée de Dollars obtient son visa de censure (Italie) le 1° septembre 1964, flanqué  dans un premier temps d'une interdiction aux moins de 18 ans.
Le premier western de Leone sort donc régulièrement dans le SuperCinema de Florence, il locale dei grandi spettacoli,  une salle d'exploitation majeure,  le 12 septembre 1964. 

Pour une poignée de Dollars  bénéficie d'un succès progressif  et constant. L'interdiction aux moins de 18 ans disparaît moyennant quelques légères coupes (vraisemblablement jamais faites sur les copies en circulation) et le film n'est alors  plus que déconseillé aux moins de 18 ans. 

Alberto Castagna et Maurizio Cesare Graziosi publient  la page spectacle du quotidien florentin La Nazione, du 12 septembre 1964,  dans Il Western Al'Italiana,  Motta, 2005 :


La Nazione, numéro du samedi 12 septembre 1964, reproduit d'après Il Western All' Italiana, Alberto Castagna et Maurizio Cesare Graziosi, Motta, 2005. Le pavé de droite reprend l'affiche de Sandro Simeoni. 



Sergio Leone Danzando con la Morte, -Something to do with Death, 1998, Il Castoro, 2002,  pour la traduction italienne.

 La seule biographie de Leone est  issue principalement  d'entretiens avec ses proches et collaborateurs, cinéastes, ou encore interviews publiés dans la presse. Mais on n'y trouve pas trace d'investigations dans les archives de production, ni dans les presses professionnelles italiennes et espagnoles. L'auteur se laisse prendre (?) au piège des légendes et autres "on dit" , comme celle de la fausse sortie clandestine de Per un pugno di Dollari. Des erreurs de lieux de tournage, de dates de réalisation, parfois approximatives, tout ceci fait qu'en dépit d'anecdotes savoureuses et d'une lecture agréable , l'ouvrage se signale aussi par beaucoup d'incertitudes, heureusement  corrigées depuis par d'autres recherches et publications de sources professionnelles sur la fabrique des films  Leone


Alberto Castagna et Maurizio Cesare Graziosi, Il western All' Italiana, Federico  Motta Editore, 2005. 

Un ouvrage riche d'une iconographie rare -fotobusta neuves et parfaitement reproduites-,  abondante, et surtout la première enquête philologique  sur la réelle sortie italienne  de Pour une poignée de Dollars



Per un pugno di Dollari, Sergio Leone, 1964, DVD ou Blu-Ray Ripley Home Video, 2008.

Déjà signalée ici, cette édition est un pur bonheur visuel et philologique; un des petits livrets qui l'accompagne: Per un pugno di Dollari Ricordi Testimonianze Documenti, sous la direction de Giancarlo Mancini,  publie de très précieuses indications et  d' introuvables documents d'archives, inédits,  sur l'élaboration de ce "western qui  a révolutionné tous les autres westerns." De nombreux Bonus et entretiens éclairent aussi la production de ce premier "Dollar".


Pour une poignée de Dollars sort en France  en mars 1966, dans une version  un peu écourtée. La volée de bois vert critique reçue à l'époque semble quand même  à relativiser, si l'on consulte autre chose que la presse parisienne et "cinéphile"... : 


Ciné-Revue N° 6, du 10 février 1966. (Rubrique "Les films que vous verrez prochainement").





Cinémonde, N° 1642 du 8 mars 1966. 




Les DVD et Blu-Ray MGM français  offrant une version "intégrale" - devenue quasiment internationale-,  différente de la version française exploitée en salles, c'est sur une VHS que l'amateur contemporain prendra connaissance du doublage français original, sans aucune modification de la post-synchronisation. 

Pour une poignée de Dollars, VHS René Château, 1985.


Le découpage dialogué, tel que monté, est publié dans Leone Per un pugno di dollari, Cappelli Editore, 1979:

Leone Per un pugno di dollari, a cura di Luca Verdone, Cappelli Editore, Bologne, 1979.

La sceneggiatura du film est précédé d'un entretien avec Sergio Leone : Siamo ne West ? 




Sources: 
Sfida à Texas City, plaquette  promotionnelle  Jolly Film,  avant septembre 1964.
Fotogramas, N° 796, 17 janvier 1964.
"Il Magnifico Straniero,, soggetto cinematografico di Victor A. Catena e Jaime Comas Gil, paraphé par Sergio Leone, Jolly Film, dépôt légal en date du 10 janvier 1964.
Il Manifico Straniero, document de production Jolly Film, 30 janvier 1964, dans Per un pugno di Dollari, riccordi testimonianze documenti, sous la direction de Giancarlo Mancini, livret d'accompagnement de Per un pugno di Dollari, Sergio Leone (1964), DVD Ripley Home Video, 2008.
Fotogramas, N° 801 du 21 février 1964.
Fotogramas, N° 804 du 13 mars 1964. 
Fotogramas, N° 805, du 20 mars 1964.
Fotogramas, N° 807 du 3 avril 1964. 
L' Unita, numéro du jeudi 2 avril 1964.
Fotogramas, N° 808 du 10 avril 1964.
Fotogramas, N° 809 du 17 avril 1964. 
Fotogramas, N° 810 du 24 avril 1964. 
Fotogramas, N° 811 du 1° mai 1964. 
Fotogramas, N° 815 du 29 mai 1964.
Fotogramas, N° 856 du 12 mars 1965. 
Actes du 20° Festival international de Montpellier, 23 octobre-1° novembre 1998, Ville de Montpellier, 1998.
Fotogramas, N° 1036 du 23 août 1968. 
Patrick Mc Gilligan, Clint Eastwood : Une légende, Nouveau-Monde, 2009 pour la traduction française.
Per un pugno di Dollari, Sergio Leone, 1964, rushes, Unidis Jolly Film/Cinémathèque de Bologne. 
Pour une poignée de Dollars, matériel d'exploitation, U.S.A, Espagne, R.F.A (Allemagne de l'Ouest), France. 
La Nazione, Florence, numéro du 12 septembre 1964.
Christopher Frayling, Sergio Leone Danzando con la Morte, (Sergio Leone, Something to Do with the Death, 2000), Il Castoro, 2002 pour la traduction italienne.
Alberto Castagna et Maurizio Cesare Graziosi, Il western All' Italiana, Federico  Motta Editore, 2005.
Per un pugno di Dollari, Sergio Leone, 1964, DVD ou Blu-Ray Ripley Home Video, Italie, 2008.
Ciné-Revue N° 6, du 10 février 1966.
Cinémonde, N° 1642 du 8 mars 1966. 
Pour une poignée de Dollars, (Per un pugno di Dollari), Sergio Leone, 1964, VHS, René Château Vidéo, 1985.
Leone Per un pugno di dollari, a cura di Luca Verdone, Cappelli Editore, Bologne, 1979.