dimanche 13 avril 2014

NAVAJO JOE, 1966.













Navajo Joe, un film de Sergio Corbucci, dossier de presse espagnol CB Films, 1967. 


Burt Reynolds, vedette américaine de Navajo Joe. Sergio Corbucci raconte l'avoir rencontré sur le plateau de Django, où Reynolds vient en visite. Dino De Laurentiis , producteur italien du film, veut d'abord Marlon Brando, sans succès,  puis Ricardo Montalban, jugé trop vieux. C'est dans un épisode de la série télévisée Rawhide que Sergio Corbucci remarque Burt Reynolds. (Source: Sergio Corbucci, Orio Caldiron, Ramberti Editore, 1993.)

Aldo Sanbrell -ou Sambrell-  et Nicoletta Machiavelli.

Nicoletta Machiavelli.

Pierre Cressoy, à droite.


Navajo Joe, dessins publicitaires, dossier de presse CB Films, Espagne, 1967.



 Navajo Joe, page publicitaire publiée dans Fotogramas, N° 979 du 21 juillet 1967.



Navajo Joe, critique espagnole publiée dans Fotogramas, N° 981 du 4 août 1967.



Nicoletta Machiavelli, Andalousie, printemps 1966. 

Nicoletta Machiavelli, village western de Dinocitta, Rome, printemps 1966. 


Tanya Lopert (haut), photo de presse de Bruno Bruni.

Tanya Lopert.

Franca Polesello.

(Photos de presse argentiques, Bruno Bruni, 1966).




Navajo Joe, synopsis United Artists, France, 1968.




















Navajo Joe, photographies d'exploitation United Artists, France, 1968. 



Cinémonde, N°1703 du 25 juillet 1967: un festival de  westerns où figure Navajo Joe.

Cinémonde, N° 1703 du 25 juillet 1967: le pavé consacré à Navajo Joe, remonté à l'endroit (texte correspondant à l'image, décalé sur l'original de Cinémonde).

 

Cinémonde, N° 1703 du 25 juillet 1967: les pavés consacrés à Du sang dans la montagne, de Carlo Lizzani,  l'autre western produit par Dino De Laurentiis et Ringo au pistolet d'or, de Sergio Corbucci.



Cinémonde, N° 1731 du 6 février 1968, une critique de Navajo Joe, dans la rubrique des  "Films nouveaux".










 Star Ciné Aventures, N° 204, septembre 1968 : Navajo Joe raconté par Cécile Antony.


Burt Reynolds.

Aldo Sanbrell et sa bande, Dehesa de Navalvillar, Colmenar Viejo (Madrid), printemps 1966. 




Navajo Joe est disponible un peut partout dans le monde en DVD. Au milieu l'édition française sortie chez Wild Side, 2009. 


 Navajo Joe, éditions Blu Ray : Allemagne, Italie.


Nori Corbucci , la veuve de Sergio Corbucci a laissé deux livres de souvenirs sur son mari:  Il regista del mio cuore (1998) et   Ciak, motore, azione. A lato, dietro e dentro al cinema (2006) parsemés de portraits, d'anecdotes personnelles mais peu informatifs sur les films  de Sergio Corbucci.



Sergio Corbucci, Orio Caldiron, Ramberti Editore, 1993, reste la source majeure d'informations sur le cinéma du cinéaste ("autobiographie" tirée d' entretiens de 1988 et 1989, témoignages, nombreuses photos de tournage...)

En France, Noel Simsolo avait interviewé Sergio Corbucci sur la plateau de Companeros, entretien publié dans La Revue du Cinéma Image et Son, N° 246, janvier 1971.


Sources:
Navajo Joe, dossier de presse espagnol de la CB Films, 1967.
Fotogramas, N° 979 du 2 juillet  1967.
Fotogramas, N° 981 du 4 août 1967.
Cinémonde, N° 1703 du 25 juillet 1967.
Cinémonde, N° 1731 du 6 février 1968. 
Star Ciné Aventures, N° 204 de septembre 1968.
Navajo Joe, matériel d'exploitation français, United Artists, 1968.
Sergio Corbucci, Orio Caldiron, Ramberti Editore, 1993.
Il regista del mio cuore, Nori Corbucci, (Rome), 1998.
Ciak, motore, azione. A lato, dietro e dentro al cinema, Nori Corbucci, (Rome), 2006.